À qui appartient le futur?

Une première pour FOCUS20

Nous planifions un événement « en-ligne » pour échanger autour d’un sujet qui échappe à la presque totalité des leaders en affaires numériques aujourd’hui.

Nous proposerons une date pour réaliser cet événement lorsque nous aurons la confirmation d’intérêt d’au moins 10 participants.

En affaires ou en éducation, à qui appartient le futur?

Who owns the future? est un livre écrit par Jaron Lanier qui expose les risques d’effritement de la classe moyenne et de l’économie en générale par la trop grande concentration de données à quelques méga serveurs (« siren servers ») sur la planète.

Ces géants américains font saliver bien des entrepreneurs.

Malgré leur hyper capitalisation et leur plus grande capacité d’analyse prédictive sur nos marchés que nos propres gouvernements, il ne sont pas de grands générateurs d’emplois.  Pour retomber sur terre…

Des organisations comme Capitale ouverte cherche à stimuler le développement d’applications profitables pour les usagers à partir de données libérées par les gouvernements.  La menace évoquée par Lanier nous incite à vouloir distinguer l’accessibilité de la gratuité des données financées par les citoyens

Sommes-nous des Pinocchio?

Tout évolue tellement vite que personne ne semble porter attention à la méga-concentration de données que nous leur donnons sans nous en rendre compte.  Sommes-nous attirer comme Pinocchio dans une grande foire sans savoir ce qui nous attends vraiment?

L’analyse de Lanier est complexe, mais non moins inspirante.  C’est pourquoi nous souhaitons réaliser ce premier FOCUS20 en ligne pour partager nos compréhensions, nos questions et nos visions que son analyse provoque.

Quelles sont les opportunités et les risquent entourant l’émergence de ces serveurs sirènes?

Se préparer pour en profiter et synergiser

Ça vous intéresse de profiter de la richesse de nos échanges?  Et bien, pour y participer, il faudra:

  • préférablement écouter cette conférence (1h16) donnée au Standford Seminar (la veille de cette conférence, il donnait la même à l’assemblée générale des Nations Unies.   Les leaders se posent de plus en plus de questions.)

Quelques questions inspirées par le livre

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici le genre de questions que l’analyse de l’auteur soulève:

Comment prototyper et expérimenter son idée d’avatar économique?

Est-ce que les MOOC (Massive Open Online Course) sont en fait des initiatives visant à faire émerger des serveurs sirènes en éducation?

En offrant gratuitement aux institutions d’éducation les logiciels pour les exploiter, est-ce que Google, Microsoft et les autres sont en train de se construire de méga serveurs sirènes par les contributions « gratuites » des professeurs et de leurs élèves?

Quels sont les mécanismes possibles pour éviter cette trop grande concentration de pouvoir qui favorise l’éclosion de la corruption et la normalisation des savoirs?

Qu’il s’agisse de développer des entreprises, des écoles ou des villes intelligentes, doit-on donner nos données aux fournisseurs de systèmes sans se questionner ou plutôt trouver un moyen de rétribuer les créateurs de ces mêmes données?

Est-ce que le protocole d’encryption qui a inspiré la naissance du Bitcoin pourrait servir à mesurer la valeur et à tracer son « avatar économique » ainsi que la propriété des données numériques initialement émises?  Pourrait-elle fournir une piste de solution à la cannibalisation des œuvres sans rétribution des créateurs et des artistes livrant des performances magistrales?

Est-ce que les syndicats pourraient jouer un rôle de régulateur dans cet écosystème numérique?

Ça vous intéresse?

Dans les commentaires de ce billet, proposez-nous une ou des questions que votre lecture et/ou votre visionnement de vidéo(s) vous aura(ont) stimulė(s)..  Lorsque nous atteindrons le nombre visé, nous vous proposerons quelques moments pour réaliser ce FOCUS20 dans le confort de vos fauteuils.

Au plaisir de synergiser ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *